top of page

FOCUS : XZAFRANE LE PHÉNOMÈNE DU RAP KMER

"En tant que artiste engagé oui j'ai peur pour ma vie, mais ma peur pour l'avenir du Cameroun est plus importante..." le rappeur XZAFRANE.


Xzafrane de son vrai Christian ABESSOLO est un rappeur Camerounais engagé, né le 19 mars 1989 à Mbalmayo,d’un père infirmier diplômé d’État et d’une mère femme au foyer.


Le phénomène du rap se découvre très tôt une passion pour la discipline et est aujourd'hui une figure incontournable du rap game kmer avec au compteur trois albums studio. Par ses textes et son talent le natif de mbalmayo au centre Cameroun a su convaincre les mélomanes d'ici et d'ailleurs. Il est s'est prêté au jeu des questions réponses sur la plateforme 237mood. Découvrez l'intégralité de cet échange passionnant sur 237mood.


Bonjour MONSIEUR XZAFRANE


1. Pouvez vous vous décrire en quelques mots ( statut matrimonial, formation académique, enfance...)?


Réponse : Je suis l'artiste rappeur Camerounais engagé XZAFRANE. Il faut rappeler que mon nom d'artiste ne veut rien dire. J'ai juste voulu trouver un nom qui ne veut rien dire pour que toute mon existence je lui donne un sens. Je suis un père de famille et sur le plan de la formation académique je suis un pur produit de L'ESSTIC. J'ai passé mon enfance pour la grande partie au village. Je suis arrivé à Yaoundé à l'âge de 15 ans dans un quartier très chaud de Yaoundé. "Mini ferme" un quartier où l'on trouve tous les vices , mais j'ai fait le choix de continuer avec les bancs et le rap. Car j'avais le choix entre le vice et la vertu.


2. Comment est-ce que XZAFRANE fait son premier contact avec la musique et puis particulièrement avec le Rap ?


Réponse : Mon premier contact avec le rap remonte pratiquement à 2004 et Je suis au collège FUSÉE. Le rap m'a touché car c'est un moyen de faire passer les messages, de sensibiliser et moi j'ai toujours eu envie d'être utile à ma société. J'écris mes premiers textes en 2005. Mon premier son studio c'était "DANS MA VILLE" produit par le studio MASTER OF THE GAME.


3. Selon nos sources vous avez un parcours universitaire, qu'est ce qui a motivé le choix du rap en dépit des opportunités de votre formation universitaire ?


Réponse : On va dire que j'étais déjà artiste rappeur au quotidien. C'est depuis la classe de 4 ème. Mais je suis entrepreneur aujourd'hui car je suis promoteur d'une agence de communication et de production audiovisuelle qui est basée à Yaoundé et qui est entrain d'étendre ses locaux dans les autres villes du pays. Donc je n'ai pas abandonné ma formation professionnelle et universitaire. Je suis devenu un auto-entrepreneur.


Le rap pour moi a toujours été un exutoire un moyen de parler à ma société et moyen de sensibiliser les jeunes.


4. Les parents ont ils accepté votre choix et votre activité ?


Réponse : Et comme vous le savez le parcours classique en Afrique c'est on va à l'école, puis on entre dans la fonction publique, puis on se marie et on achète un terrain et on vit sa vie. Bon pour mon cas mon papa était quelqu'un de très ouvert. il m'a juste dit que je pouvais faire ce que je veux tant que je ramène les bonnes notes à la maison. Et c'est ce que j'ai toujours fait.


5. C'est quoi l'association Camer' aide et quel est son but ?


Réponse : Comme.je vous l'ai dit je suis quelqu'un qui est toujours sur le terrain une personne qui est tout le temps en action. L'association Camer'aide est une association qui est beaucoup plus orientée dans la promotion du vivre ensemble, dans l'engagement citoyen et dans la lutte contre l'immigration illégale. j'ai créé cette association pour implémenter ce que je dis déjà dans la musique.


6. Trois albums studio au compteur, quels sont les petites mains qui vous soutiennent au quotidien ?


Réponse : Déjà la main principale qui m'a porté au départ c'est MASTER OF THE GAME avec son promoteur. Après ce sont les fans et les médias. Les fans qui soutiennent par les cotisations, l'achat des productions et l'appui divers. Les médias qui communiquent pour présenter ce que l'on fait.


7. Comment s'est faite la collaboration avec ces nombreux artistes qui ont pris part à l'album "CAMEROUN D'ABORD 2" ?


Réponse : Déjà j'ai voulu renaître à travers cet album. j'ai voulu que le Cameroun soit un gros mélange d'amour. C'est pour cela que J'ai fait appel à un certains de nombre d'artistes que je voulais en fonction des colorations que je voulais donner à l'album. Les collaborations se sont faites de façon agréable. Ces collaborations sont pour moi un signe de respect. Car réunir autant de personnes sur un album ce n'est pas donné.


8. Vous faites dans le rap engagé avez vous une quelconque crainte de représailles ?


Réponse : Ce que je réponds souvent à cette question est que la peur de perdre ma petite vie est moins importante que la peur pour l'avenir du pays. J'ai peur oui , mais j'ai encore plus peur pour notre avenir commun.


9. Meilleur rappeur du Cameroun en 2022, quel impact pour votre motivation et votre carrière ?


Réponse : Honnêtement ça fait toujours Plaisir quand les gens commencent à reconnaître ce que l'on fait. Car ça signifie que travail que l'on fait et le message que l'on porte touche des gens. Ça fait du bien et ça prouve que nous n'avons pas forcément choisi le mauvais chemin.


10. Quels sont les artistes qui vous ont inspirés et quelles sont vos idoles ??


Réponse: Du côté des États-Unis, J'ai beaucoup écouté les groupes comme le WU-TANG-CLAN, Tupac, des talents comme Drake, Eminem. J'ai été influencé par l'école du micro d'argent. Par les rappeurs comme Ali. J'ai toujours aimé les artistes qui ont fait le succès des décennies passées.


Mes références au Cameroun c'est d'avantage le groupe Negrissim's. C'est tous les aînées, krotal, Boudor, Valsero... qui m'ont conforté dans ma position de rappeur engagé.


11 . Le milieu artistique Camerounais soutient il suffisamment ses artistes ?


Réponse : je vais dire de façon sèche NON! La plupart des artistes Camerounais survivent. Ils n'ont jamais reçu de gratification propotionnelle à leur talent et à l'énergie qu'ils donnent.


12. XZAFRANE se représente t'il dans la nouvelle génération ou plutôt dans le old school?


Réponse : Je peux beaucoup plus me présenter comme étant de la midle school . Car ma génération est à cheval entre la old school et la nouvelle génération. C'est un avantage car je peux m'inspirer des deux courants.


13. On a suivi votre titre à l'endroit de Francis NGANNOU avant son combat contre TYSON FURY, êtes vous un grand fan du sportif ou c'était simplement du patriotisme ?


Réponse : Pour être honnête je ne suis pas un grand fan des sports de combat. C'est un titre qui a été fait par patriotisme. Car FRANCIS NGANNOU représente aujourd'hui plus que le sport. Il représente un esprit de fitgting sprit et de mindset qu'il faut promouvoir au Cameroun.


14. Quels sont vos projets en cours et à venir ?


Réponse : Artistiquement parlant je suis dans la suite du projet le CAMEROUN D'ABORD. Il faut le rappeler que c'est une trilogie. Une trilogie qui a commencé en 2021 avec le CAMEROUN D'ABORD Volume 1, un album de 16 titres, ensuite le volume 2 en 2024 avec un album de 20 titres. Dans notre plan en 2025 ou après le volume 3 le dernier qui sera suivi d'un livre. Je voudrais d'abord défendre ce projet. Pour le moment je voudrais assurer mon positionnement stratégique en tant que artiste rappeur engagé résident au Cameroun.


15. Quels conseils pour les jeunes artistes qui vous admirent ?


Réponse : Ce que moi je dis toujours c'est que chaque artiste dans le milieu du hip hop devrait développer une thématique durant sa carrière. Ensuite il faudrait et s'actualiser et beaucoup travailler. C'est ça en fait! Avoir une thématique à développer durant sa carrière. Et nous les aînés nous devons être ouverts aux jeunes. J'en appelle aux gens de ma génération de tendre la main au plus jeunes. Car je trouve ces jeunes talentueux ils ont juste la malchance de se trouver dans un environnement qui ne valorise pas la culture.


Mon conseil global en tant que citoyen c'est qu'il est temps que le peuple camerounais prenne conscience de sa force. On peut déjà commencer chacun à s'inscrire sur les listes électorales. Chacun fasse du bien autour de lui avant d'attendre le gouvernement.


Laisse ton commentaire abonne toi et ajoute ton contenu à partager avec ta communauté mood...


Rejoins notre groupe WhatsApp des privilégiés 👇🏽



21 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2 Post
bottom of page